Assurance expatrié : conseils et avertissements

Avertissements pour souscrire votre assurance expatrié. Souscrire à une assurance expatrié nécessite toute votre attention et votre implication. Faire la démarche de souscrire à une assurance expatrié signifie que vous êtes en train de re constituer votre protection sociale. Car vous êtes en train de partir à l’étranger, considérez dès à présent les conditions de votre retour dans votre pays d’origine.

Cette approche s’avérera déterminante dans vos choix et pour vous. Surtout si vous contractez une maladie ou avez un accident durant la période d’expatriation. La meilleure façon de traiter les risques reste de prendre conscience de votre exposition. Ensuite de trouver des réponses à ces risques, lors de vos décisions et arbitrages.

 

Choisir la bonne assurance expatrié

Il n’y a pas une bonne assurance pour tous les expatriés. Car il y a plusieurs profils. Et chacun a ses propres besoins. En revanche, le choix de l’assurance expatrié passe par des critères objectifs. Votre Conseiller Moncey répond à vos questions, et vous aide à choisir la bonne assurance pour votre situation.

Tout savoir pour partirComment bien choisir son assurance internationale


Assurance expatriéAssurance expatrié au 1er Euro ou avec CFE ?

Pour les expatriés qui ont le choix, il s’agit de la première étape. Elle s’avère décisive car elle a des impacts importants. Certaines nationalités ont accès à des dispositifs particuliers. Les expatriés allemands peuvent conserver leur assurance locale en Allemagne, pendant l’expatriation. Cela leur permet de conserver les avantages de leur historique.

En France, la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) permet de conserver un lien avec le système français. De même, les expatriés belges peuvent souscrire à l’ONSS Outre Mer. N’attendez pas de consulter les tarifs de la CFE, pour découvrir ce que vous cotisez via votre bulletin de salaire en France.

Si vous optez pour une assurance expatrié 100% privée, l’Assureur définit les règles dans les conditions du contrat. Si vous souscrivez à la CFE + une assurance expatrié complémentaire, vous cumulez les conditions des 2 organismes. Mais aussi, vous ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.


assurance expatriéQuestionnaire médical de l’assurance expatrié

Un questionnaire de santé s’associe au bulletin d’adhésion de l’assurance expatrié. En fonction de la compagnie, il comporte plus ou moins de questions. Aussi, le Médecin et la Compagnie l’analyse chacun à sa façon. Donc, il y a des disparités de traitement possibles pour le même expatrié.

Le souscripteur (vous) doit compléter le questionnaire de santé de l’assurance expatrié choisie. Il précise les éventuelles conditions pré existantes et passé médical. Indiquez bien tout le passif médical pour éviter la fausse déclaration. Car l’Assureur serait en droit d’annuler l’assurance expatrié.

A l’issue de l’étude du questionnaire médical, 3 possibilités s’imposent à l’Assureur :

  1. refuser de vous assurer. alors l’Assureur n’a pas à justifier sa décision,
  2. proposer des conditions spéciales. C’est à dire une surprime ou exclusion pour tenir compte de la situation médicale,
  3. vous accepter aux conditions standards.

Objectif de l’assurance expatrié

Pour mémoire, l’assurance expatrié a pour objectif de couvrir un potentiel sinistre. C’est à dire que tout ce qui existe déjà ne correspond plus à un risque potentiel. La médecine permet aujourd’hui de connaitre :

  • les évolutions possibles d’une maladie,
  • les conséquences à terme d’un accident, et de ses séquelles.

Au même titre, une femme déjà enceinte sort du champ de l’assurance car la potentialité devient certitude.


assurance expatriéZone de couverture de l’assurance expatrié

Il en existe presque autant que d’assurance expatrié. En effet, c’est l’Assureur qui les définit. Aussi, elles reflètent souvent son expérience ou la répartition de ses assurés. Pour certaines compagnies, l’assurance couvre l’expatrié dans les pays d’origine et d’expatriation. A l’autre extrémité, d’autres compagnies propose le Monde entier, excluant les USA.

De plus en plus souvent, la zone de couverture correspond à une liste précise de pays. C’est à dire que l’Assureur le regroupe en fonction du coût des frais de santé. Si le coût à la fin est sensiblement le même, alors pourquoi ne pas offrir le choix à l’assuré ? Dans cette logique, les USA restent isolés. Car il s’agit du pays le plus cher au Monde pour les frais de santé. Enfin, on retrouve derrière la Chine, Hong Kong, Singapour ou les UAE.

Pas étonnant qu’une prime élevée reflète le coût pour ces destinations. En effet, il faudra plus de ressources à l’Assureur pour y rembourser vos frais de santé. Ou bien prendre en charge une hospitalisation. Enfin, les tarifs de la santé évoluent de façon différente chaque année, dans le Monde.


gestion internationaleIntervention en dehors de la zone de couverture

La façon de l’exprimer varie, mais l’idée reste la même : l’intervention de l’Assureur se limite à la zone géographique de couverture. En dehors, seuls  les frais liés aux urgences et accidents deviennent éligibles. Et sous certaines conditions. Souvent le séjour en dehors de la zone couverte comporte une limite de durée. Aussi, lisez attentivement les conditions de l’assurance expatrié pour identifier le point.

En pratique, on constate que l’expatrié profite de son nouveau point d’ancrage pour rayonner dans la région. Par exemple, d’habiter en Thaïlande pour visiter Singapour. Ce dernier pays sort de la zone de couverture de la Thaïlande, car plus cher pour la santé.


Assurance expatrié

Délais de carence sur l’assurance expatrié

Le contrat d’assurance expatrié propose des périodes de carence. C’est à dire des délais d’attente ou période durant la garantie n’est pas couverte. Ces délais évitent qu’une personne ne souscrive pour bénéficier de garanties immédiatement, et sorte ensuite de l’assurance expatrié. Par exemple, moyennant 1 500 Euro de prime, je réalise 2 500 Euro de frais de prothèses dentaires. Ensuite, je mets fin à mon assurance expatrié.

Si de telles possibilités étaient offertes, la durée de vie des produits chuterait très vite. Aussi, l’assurance et la mutualisation deviendrait déficitaires et non viables pour les assurés. De façon générale, ces délais concernent les frais de :

  • grossesse et maternité,
  • psychiatrie et psychothérapie,
  • dentaires,
  • optique.

En cas de changement de contrat d’assurance expatrié, on peut négocier la levée de certains délais de carence. C’est à dire pour les garanties qui étaient couvertes de façon égale ou supérieure. Car l’Assureur sait que l’assuré pouvait engager ces dépenses avant s’il le souhaitait. Enfin, le délai de carence pour la Maternité reste même si le précédent contrat couvrait ce risque. 


assurance expatrié

Hospitalisation et chambre privée

La chambre d’hôpital s’apprécie comme des frais d’hôtellerie, plus que des frais médicaux. En effet, la vue depuis le lit, la presse ou le jus de fruits pressés n’entrent pas dans le champ des soins de santé. En revanche, ils impactent bien la facture. Dans certains pays comme la Suisse, le fait d’être en chambre privée modifie le coût de tous les frais médicaux. Par exemple, le sparadrap qui coûtait 1 en chambre semi privée coûte 2 sous prétexte que vous séjournez en chambre privée. C’est pourquoi il y a souvent des limites sur cette garantie. Quand le contrat vous couvre en chambre semi privée, libre à vous de choisir la chambre privée. Alors, vous devrez acquitter le différentiel.

Le tarif d’une chambre privée varie beaucoup d’un pays à l’autre. Par exemple, la chambre privée qui coûte 200 Euro à Paris vous reviendra au bas mot à :

Il s’agit d’un ordre d’idée, car la fourchette de prix est très large dans chaque pays. Alors il vous revient d’estimer votre risque financier et de choisir vos conditions de séjour en cas d’hospitalisation.


gestion internationale

Hospitalisation et greffe d’organe

Cette garantie concerne peu d’expatriés. Mais elle peut faire la différence pour les rares concernés. L’achat de l’organe reste à la charge de l’assuré. En revanche, l’hospitalisation entre dans le champ de l’assurance. Jusqu’à quel niveau ? C’est la bonne question pour les futurs greffés.


Assurance expatrié

Hospitalisation, coma et fin de vie

Le coma reste une exception dans la vie d’une personne. Aussi, on retrouve un faible risque de se trouver dans cette situation pour les expatriés. Mais le taux n’est pas de zéro. En revanche, la fin de vie concerne potentiellement tout le monde.

Pour ceux qui seront confrontés à ces questions, le sujet est de taille puisque les enjeux financiers demeurent importants dans les 2 cas. Donc soyez vigilent aux garanties et limites,  sont pas neutre et les pris en charge par l’assurance éventuellement inexistante ou limitée. Ces questions qui ne sont déjà pas simples à traiter lorsque vous êtes dans votre pays d’origine sont encore plus complexes dans un contexte international. Par exemple, évacuer une personne dans le coma requiert des conditions très spécifiques. Enfin, cela peut vite coûter plusieurs dizaines de milliers d’euro.


assurance expatrié

Grossesse et maternité 

Si vous êtes déjà enceinte, il ne s’agit plus d’assurance car le risque est avéré. C’est pourquoi l’Assureur ne prend pas en charge une grossesse en cours. Donc qu’il soumet les expatriés à un questionnaire médical. Et cette garantie à un délai de carence. De façon générale, ce délai est de 10 mois. Aussi, la grossesse et maternité sont souvent packagées. Ainsi, elles font l’objet d’une limite globale. Seules les complications auront un traitement différencié.

Une fois cette première étape et analyse faites, penchez vous sur les limites. La limite au contrat couvre t elle la totalité des frais ? Aurai je une partie à ma charge ? J’hésite entre accoucher dans le pays d’expatriation, ou dans mon pays d’origine. Par exemple, la limite du contrat pour la maternité est de 7 000 Euro. Vous êtes expatriée en Allemagne. Alors, cette limite sera suffisante pour couvrir une maternité classique. En revanche, il vous en manquera pour Hong-Kong ou le coût est plus proche de 20 000 Euro.


assurance expatrié

Renouvellement de l’assurance expatrié

Les conditions de renouvellement dépendent du droit du contrat. En ce qui concerne le droit français, l’assurance expatrié est « à tacite reconduction ». C’est à dire qu’elle se renouvelle de façon automatique, si personne ne dénonce le contrat. Pour dénoncer le contrat, il faut respecter un certain formalisme et des délais.

Certaines législations sont plus protectrices que d’autres pour les assurés. Enfin, le renouvellement peut comporter une limite dans le temps. C’est à dire conditionné à un âge limite. Par exemple, le contrat est disponible jusqu’à 70 ans. Alors, l’assurance expatrié prend fin le jour du 70ème anniversaire. Ou bien à la fin de l’année d’assurance suivant le 70ème anniversaire.


prime d'assurance internationale

Conditions de renouvellement de l’assurance expatrié

Les garanties, CG et tarifs de l’assurance expatrié évoluent chaque année. Souvent, la variation concerne le tarif. Pour plus d’info, rendez-vous sur la page dédiée au renouvellement.


assurance expatrié

Date anniversaire de l’assurance expatrié

Chaque Assureur définit et propose ses conditions. Donc, la révision des conditions ne se fait pas aux mêmes échéances. Cela peut avoir un impact. Par exemple, le contrat se renouvelle à sa date anniversaire. Votre budget est connu pour les 12 prochains mois. On parle d’année d’assurance glissante. Parce qu’elle glisse sur 2 années civiles. Pour d’autres Assureurs, le contrat se renouvelle ou change de conditions au 1er Janvier. Ou bien au 1er avril. Chez certains Assureurs anglo-saxons, les changements interviennent 2 fois par an.


prime d'assurance internationaleExpression des primes 

Les devis se présentent souvent avec une prime mensuelle ou annuelle. En effet, cela permet de comparer les budgets. Ainsi, les grilles tarifaires peuvent présenter les primes dans ces mêmes formats. C’est à dire sur une base mensuelle ou annuelle. Notons que les primes s’entendent hors taxes, et hors frais de fractionnement.


Assurance expatrié

Exclusions de l’assurance expatrié

Au même titre qu’une pièce a deux faces, un contrat comporte :

  • un tableau des garanties,
  • des exclusions.

Les 2 doivent être considérés avec la même attention. En effet, les exclusions pondèrent le tableau des garanties et précisent ce qui sera couvert. L’origine de l’assurance expatrié, donc la culture, conditionne l’expression des garanties et des exclusions.

Dans le monde anglo-saxon, tout est écrit noir sur blanc. Qu’il s’agisse des prestations couvertes ou des exclusions. Aussi, cela réduit la place à l’interprétation. En France, les exclusions sont beaucoup moins nombreuses. Aussi, le tableau des garanties est moins détaillé. Car dans le droit français, ce qui n’est pas exclu est couvert par défaut. En pratique, cette zone grise peut faire l’objet de quelques échanges et désaccords.


gestion internationale

Prise en charge directe et tiers-payant 

Le tiers payant mis en place pour un marché domestique ne peut être reproduit à une échelle internationale. Aussi, la prise en charge directe par l’Assureur concerne surtout les frais les plus coûteux. C’est notamment le cas pour l’hospitalisation. Des accords spécifiques peuvent exister dans certaines zones, ou avec certains praticiens pour le services de tiers payant.

Actuellement, l’enjeu est surtout de rembourser l’assuré dans des délais courts. Donc l’avance de fonds a peu ou pas d’impact. On parle alors de Pay & Claim. Les services de gestion offrent alors la possibilité d’envoyer la demandes de remboursement par :

  • email (scans),
  • application smartphone.
  • espace assuré en ligne.

 

Frais bancaires

Les frais bancaires ont leur importance. Aussi, nous vous recommandons d’y être attentifs. Par exemple, 2 assureurs proposent un remboursement à 100% des consultations de généraliste.

  • D’un côté, ma consultation de 50 Euro amène un remboursement de 50 Euro. Mais aussi un crédit de 50 Euro sur mon compte bancaire,
  • De l’autre côté, le remboursement est aussi de 50 Euro. Mais l’assuré est crédité de 35 Euro, suite à la déduction de 15 Euro de frais bancaires.

Assurance expatrié

Réglementation locale et assurance expatrié

La souscription d’une assurance expatrié ne dispense jamais des obligations légales locales. En effet, il vous appartient de vous informer et de vous mettre en conformité avec le pays d’accueil. Les Ambassades et Consulats peuvent vous renseigner, et vous orienter au besoin. En tant que résident vous devez respecter la loi, et en suivre les évolutions.

Par exemple, vous êtes arrivés en couple dans votre pays d’expatriation. Monsieur y travaille dès le début. Madame venait de quitter son emploi dans son pays d’origine, et suivait Monsieur. Après quelques mois, Madame trouve ses marques et décide de retrouver une activité. Alors elle assume un petit travail. Ou bien elle crée une activité en se mettant à son compte. Ce « petit » changement modifie en profondeur le statut et les obligations. Car la réglementation locale encadre le travail. Faire impasse là dessus expose tous les expatriés !

 

assurance expatrié

Considérations légales pour l’assurance expatrié

Les informations communiquées sur ce site ne sont pas exhaustives et ne constituent pas un conseil individuel. Par ailleurs, la souscription à une assurance expatrié ne permet pas de se substituer aux obligations légales locales. Ni même de déroger au paiement de certaines taxes ou pénalités.